Collection Mémoires
 L'Epreuve du Guerrier
 Les Soldats Perdus
 L'indochine ne répond plus
 Il y a la Légion
 Lieutenant en Pays Thaï
 Armé pour la vie
 La Route Morte
 Vandenberghe
 Médecin sur la RC4
 La Clémence de l’Oncle Hô
 Les Roses de Pa Kha
 Carnet de route d'un volontaire
 Chroniques de la Route Mandarine
 Du sabre à la toge
 Refermer le passé douloureux
 Qui es-tu? Où vas-tu?
 Cabiro : Une vie de guerres
Collection Histoire
 3e BCCP Indochine 1948-1950
 Commandos Nord-Vietnam
 Gendarmes-Parachutistes en Indochine
Collection Portrait
 Souvenirs d'un colonel Vietminh
 Grand Ecart
 Au champ d'honneur
 Une vie pour l'Indochine
 Faulques : L'homme aux mille vies
 Bigeard : Le roman d'une vie
Roman-vécu
 Pour l'Honneur et par Fidélité
 Le 5e Renfort
 La Vallée Perdue
Contre-enquête
 Le Fuyard de Lang Son
 La guerre d'indochine en questions
 Lieutenant-colonel Jeanpierre
 Le rendez-vous manqué
Hors collection
 Chemins d'écume
 Les Insignes de l'Aéronautique Militaire Française
Collection Fac-similé
 Deux ans de Ka Nha
 Rapport du Médecin-Capitaine Georges Armstrong
 Affiche Para-Colo SAS 1947
 Affiche Para-Colo 1951
 Plan de Hanoï en couleur
 Carte Tonkin Sud-Est
 Carte Tonkin Sud-Ouest
 Carte Tonkin Nord-Est
 Carte Tonkin Nord-Ouest
 Le lot des 4 cartes Nord-Tonkin
Epuisés
 Les Combats de la RC 4
 Indochine, les mensonges de l’anticolonialisme
 Une vie de guerres

Une vie de guerres
Bernard Cabiro


   • Préface de Pierre Schoendoerffer
   • 656 pages
   • Format : 15,5 x 24 cm
   • 70 photos et 9 cartes
   • Poids : 1,3 kg
   • Date de parution : mars 2010
   • ISBN : 978-2-914086-48-6
   • Prix : 29 € - port : 10 € = franco 39 €

Ajouter dans le panier




   1944, la campagne d’Italie s’achève. Un général passe sur le front des troupes. Son regard se pose sur un jeune gradé déjà décoré, un tirailleur marocain.
- Fin ouah el bled enta ? (d’où es-tu?) demande le général.

- De Mont-de-Marsan dans les Landes, mon Général.
Le général s’éloigne, perplexe. Pourtant, le caporal Bernard Cabiro a dit la vérité. Son teint recuit par le soleil est à l’origine de cette méprise. 
En 1945, après la campagne d’Alsace, il conquiert l’épaulette et choisit la Légion étrangère.
Un premier séjour en Indochine lui vaut ce surnom qui claque comme un coup de fusil : le "Cab". Adulé de ses légionnaires, reconnu par ses pairs, fêté par ses chefs, le "Cab" sera l’une des figures les plus marquantes des paras de la Légion, l’artisan de leur légende.
Du Cambodge au Tonkin, de Phan Thiet à Dien Bien Phu, partout où se battent les bérets verts, il y aura Cabiro. Jusqu’à l’Algérie où, en 1961, en rejoignant le putsch d’Alger, il sacrifie volontairement une fulgurante carrière.


Né en 1922, Bernard Cabiro est décédé en 1993. Évadé de France occupée, engagé volontaire puis officier, il fut de ceux qui connurent toutes les guerres de la France de la deuxième moitié du XXe siècle. Grand officier de la Légion d’honneur, titulaire de 18 citations, 5 fois blessé, il a reçu l’honneur suprême pour un légionnaire de "porter la main" du capitaine Danjou au cours de la cérémonie de Camerone. Aujourd’hui encore, pour les jeunes officiers au béret vert, le «Cab» sert d’exemple. Dans ce récit, il retrace une vie de guerres en restituant le souvenir de ses hommes et de ses camarades.
Cette réédition augmentée, réalisée par son fils Olivier Cabiro, ainsi que l'ajout de documents photographiques inédits et de cartes renseignées, en font une nouveauté à part entière.

         



© Indo Editions 2017 tous droits réservés