Collection Mémoires
 L'Epreuve du Guerrier
 Les Soldats Perdus
 L'indochine ne répond plus
 Il y a la Légion
 Lieutenant en Pays Thaï
 Armé pour la vie
 La Route Morte
 Vandenberghe
 Médecin sur la RC4
 La Clémence de l’Oncle Hô
 Les Roses de Pa Kha
 Carnet de route d'un volontaire
 Chroniques de la Route Mandarine
 Du sabre à la toge
 Refermer le passé douloureux
 Qui es-tu? Où vas-tu?
 Cabiro : Une vie de guerres
Collection Histoire
 3e BCCP Indochine 1948-1950
 Commandos Nord-Vietnam
 Gendarmes-Parachutistes en Indochine
Collection Portrait
 Souvenirs d'un colonel Vietminh
 Grand Ecart
 Au champ d'honneur
 Une vie pour l'Indochine
 Faulques : L'homme aux mille vies
 Bigeard : Le roman d'une vie
Roman-vécu
 Pour l'Honneur et par Fidélité
 Le 5e Renfort
 La Vallée Perdue
Contre-enquête
 Le Fuyard de Lang Son
 La guerre d'indochine en questions
 Lieutenant-colonel Jeanpierre
 Le rendez-vous manqué
Hors collection
 Chemins d'écume
 Les Insignes de l'Aéronautique Militaire Française
Collection Fac-similé
 Deux ans de Ka Nha
 Affiche Para-Colo SAS 1947
 Affiche Para-Colo 1951
 Plan de Hanoï en couleur
 Carte Tonkin Sud-Est
 Carte Tonkin Sud-Ouest
 Carte Tonkin Nord-Est
 Carte Tonkin Nord-Ouest
 Le lot des 4 cartes Nord-Tonkin
 Rapport du Médecin-Capitaine Georges Armstrong
Epuisés
 Les Combats de la RC 4
 Indochine, les mensonges de l’anticolonialisme

Indochine, les mensonges de l’anticolonialisme
Paul Rignac


   • Préface d'Amédée Thévenet
   • 240 pages
   • Format : 15,5 x 24 cm
   • 50 photos et cartes
   • Poids : 400
   • Date de parution : février 2007
   • ISBN : 2-914086-26-1
   • Prix : 25 € - port : 6 € = franco 31 €

Ajouter dans le panier Epuisé




   L’approche de l’Histoire souffre parfois du même mal que l’apprentissage de la lecture ou des langues étrangères : la méthode globale. On n’observe plus les faits dans leur perspective chronologique, ce qui devrait être le b-a ba de l’Histoire, on procède par images globales. Il en est ainsi dans l’étude de l’histoire contemporaine avec
l’«anticolonialisme» et de son antithèse le «colonialisme». Ces concepts globaux ne sont pas des instruments d’étude scientifique. Leur forte connotation émotionnelle paralyse le jugement. Ce sont des outils de lutte idéologique.
L’« anticolonialisme » bénéficie d’une image positive, généreuse, ouverte et libératrice.
Le «colonialisme», à l’inverse, est accablé de péchés irrémissibles qui rendent le fait colonial odieux à beaucoup de nos contemporains.

Dans le cas particulier de l’histoire de l’Indochine française, l’idéologie anticolonialiste véhicule une image faussée de l’entreprise coloniale en Extrême-Orient. Contre cette idéologie, l’auteur ne cherche pas à défendre le bilan de la colonisation, cela a déjà été fait, et fort bien. Ce que l’auteur analyse ici, c’est d’abord la base mensongère de l’idéologie anticolonialiste: l’invention du concept de «colonialisme» qui ne correspond à aucune réalité. Ce sont ensuite les omissions, les inversions chronologiques et l’instrumentalisation sélective des événements utilisées par les anticolonialistes. L’anticolonialisme est ainsi passé à l’épreuve des faits. Il n’y résiste pas.


Juriste de formation, Paul Rignac s’est mis au service d’associations humanitaires qui interviennent dans les pays de l’ex-Indochine française. Il entreprend ici de démonter les mécanismes de l'idéologie anticolonialiste. Celle-ci fausse non seulement la perception de l’histoire indochinoise, mais aussi celle des problèmes contemporains du Vietnam, du Cambodge et du Laos.Cet essai est son premier ouvrage.


En plus pour cet ouvrage:


Articles de presse.



         



© Indo Editions 2017 tous droits réservés